Eveil Spirituel
Cher invité,
L'entièreté de ce forum te sera accessible lors de ton inscription,pour l'intimité et le respect de chacun des participants et seulement pour cette raison.:o)
Laisse ton intuition te guider dans ce choix et si tu remarques que ce lieu ne te convient pas,sous simple demande de ta part je supprimerais ton compte car chacun est libre de visiter ce lieu et d'y sortir comme il l'entend.

Je te souhaite une bonne journée et un chemin de vie heureux.

Sylvie.

Eveil Spirituel


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Votes de janvier
Mer 6 Fév - 13:06 par Sylvie

» clic animaux
Lun 4 Fév - 9:19 par sylvaner

» l'apocalypse après l'énergie de l'amour
Dim 3 Fév - 16:19 par Sylvie

» Annonce générale.(votre avis)
Mar 29 Jan - 5:49 par Sylvie

» Bon
Lun 28 Jan - 9:32 par mjo

» PRIERE
Dim 27 Jan - 16:08 par mjo

»  O.M.
Dim 27 Jan - 16:07 par mjo

» message angélique!
Sam 26 Jan - 9:28 par ANNA MARIA

» Invoquez Raphael !
Ven 25 Jan - 11:58 par mjo


Partagez | 
 

 Les marchands de bonheur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pascal

avatar

Masculin Buffle
Messages : 1649
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 44
Localisation : Binche
Emploi/loisirs : Sans
Humeur : Moyenne

MessageSujet: Les marchands de bonheur.   Mer 27 Juin - 7:24

Bonjour à tout le monde, voici une légende suisse.

Derrière nos montagnes, dans un petit village au fond de la vallée, circule une bien étrange légende.
En effet, une bonne fée : la fée Tigny la bien-nommée, se pencha un jour sur le berceau d'un nouveau-né baptisé Roger. Doucement, elle fredonna à sa petite oreille quelques mesures d'une jolie mélodie.
Aussitôt, les rêves du chérubin furent constellés d'anges en chemise blanche et pantalon bleu. Aucun de ces messagers célestes ne s'appelait pourtant Gabriel... Non, ils répondaient aux doux prénoms de : Fred, Gaston, Gérard, Guy, Hubert, Jean, Jean-Louis, Jean-Pierre, Jo, Marc ou René !
Entouré de l'amour de ses parents dans le chaud cocon familial, le petit Roger grandit. Le jour de ses douze ans, il demanda à son frère aîné qui travaillait chez un disquaire, de lui ramener l'enregistrement du Chanteur de Mexico interprété par le prince de l'opérette Luis MARIANO. Mais, la bonne fée Tigny, veillant toujours sur le petit Roger, incita le grand frère à lui ramener le premier disque qui lui tomberait sous la main. Après tout, faute d'avoir trouvé celui que désirait l'enfant !... Il se trouva que ce disque était celui des COMPAGNONS DE LA CHANSON. Un peu déçu, Roger écouta néanmoins le disque de ce groupe jusqu'alors inconnu pour lui. Il s'aperçut très vite qu'il n'avait rien perdu au change et il eut l'impression étrange de reconnaître ces jolies voix. Pour sûr, puisqu'il s'agissait des voix des anges qui, chaque nuit, jadis, avaient enjolivé son sommeil ! Conquis, il chercha par la suite à découvrir l'ensemble du répertoire de ces fameux Compagnons qui l'avaient séduit.
Quelques années plus tard, devenu adolescent, Roger revêtit un jour son plus beau costume pour se rendre à la ville voisine où ces Compagnons se produisaient. Du propre aveu du gamin, il reçut alors un véritable choc émotionnel ! Au diable la neutralité suisse, il allait devenir un inconditionnel de ces Compagnons-là !
Regagnant ses pénates après le spectacle, la tête encore pleine de souvenirs de cette merveilleuse soirée, l'enfant s'endormit et un surprenant miracle se produisit durant son sommeil : les anges qui enchantaient ses rêves depuis sa plus tendre enfance devinrent soudain des Dieux ! Depuis ce jour, il ne cessa d'aduler ces Dieux tout neufs ni de chanter leurs louanges. Il priait même chaque jour afin que ceux-ci réapparaissent dans sa région. Plus de quarante fois, son voeu le plus pieu fut exaucé produisant à chaque fois le même miracle !
Quelques années plus tard, il accomplit un long pélerinage jusqu'à la Basilique de l'Olympia où il fit pénitence une semaine entière ! Chaque soir, assis au premier rang, à la même place, il admira et dévora des yeux ses Dieux adorés qui, précisément, cette fois-là, faisaient leurs adieux. Mieux, fréquentant assidûment ceux-ci, il se rendit compte qu'ils étaient restés simples et abordables et qu'ils s'intéressaient au pauvre pélerin qu'il était ! De ce jour, il eut souvent l'occasion de les recevoir dans sa demeure et de partager avec eux pain et boursin.
Cela finit par lui donner l'envie de se prendre lui aussi pour un demi Dieu tant il s'était convaincu que les vrais Dieux miséricordieux lui pardonneraient. Il joua donc pendant quelque temps les petits Fred animant avec un certain succès les fêtes aux villages. En tout cas, avec suffisamment de talent pour séduire la douce Geneviève. Une nouvelle fois, la bonne fée Tigny avait tendrement veillé sur lui ! Au point que trois années plus tard, les cloches des églises de la vallée se mirent à carillonner à toute volée. Geneviève, devenue à son tour une bien jolie fée des logis choisit notre sympathique Roger pour compagnon. Le coeur en fête, bras dessus bras dessous, sous le regard bienveillant des Dieux, ils célébrèrent leur mariage, entourés de très nombreux amis. Comme disait une chanson : « Ils sont venus, ils sont tous là... » ils étaient effectivement tous là : La petite Julie, Jean-François Nicot, Roméo, cousine Germaine, Angelo et tante Estelle; Pour la circonstance, la jolie Lara entonna même une chanson ! Ce fut un véritable Jour de fête près de Lausanne !
De cette union nacquirent deux jolies petites déesses répondant aux doux noms de Cindy et de Mélina, purs fruits de l'amour et du hasard ! Inutile de dire qu'à ce moment-là tout alla pour le mieux du monde dans le petit village, le bonheur était dans le pré ! Malheureusement, quelque temps plus tard l'univers des Compagnons se trouva en danger. Les fils de Satan, grand prêtres mécréants de l'audiovisuel se mirent à occulter, Allez savoir pourquoi, les Dieux lors de leurs grandes messes parisiennes. Comme beaucoup le diront : « à ce moment-là, Le clown était triste et Le poète pleurait ». L'oubli étant la pire des choses, Chanter fort quand le coeur est triste n'étant plus suffisant, il fallut réagir vite, envoyer un signe fort !
Par une nuit froide, aux approches de Noel, venus secrètement des quatre points cardinaux avec l'entière bénédiction des Dieux, les apôtres se réunirent en concile. Au petit matin, une fumée blanche s'éleva de la bouffarde de Dieu Jean-Louis, le premier pape virtuel des Compagnons venait d'être élu ! Notre ami Roger unanimement sacré sous le nom de "RZ Un" ne resta pas longtemps les bras croisés derrière sa fenêtre. Il rameuta aussitôt tous ses bons apôtres et il les lanca par les chemins du monde, de ville en ville, afin d'évangéliser les pauvres pécheurs infidèles. Une croisade pacifique se mit en marche et les apôtres du Saint-Père de la Banque suisse se dépensèrent sans compter, préchant souvent dans le désert pour leur paroisse, au vif ou ailleurs. Ils apportèrent à tous les bonnes paroles des chansons et convertirent les francs en euros.... Tant et si bien qu'un beau matin d'octobre, bien avant l'aube, réunis dès le Point du jour, des milliers de fidèles vinrent assister à la cérémonie d'inauguration de l'une des plus grandes places de la ville d'à côté que l'on baptisa du nom des Dieux.... A cette occasion, Dieux, apôtres, disciples et fidèles fraternisèrent et communièrent en parfaite harmonie durant toute une journée. La presse unanime répercuta largement l'événement et, le soir même, la ville de Lyon fut officiellement déclarée ville sainte.
Comme il se voulait bâtisseur, le nouveau Saint-Père RZ Un ne se contenta pas de faire bouillir La marmite Compagnons ou d'ordonner de petites réformes d'épicier, il entreprit de grands chantiers. Il s'attacha à rédiger la Bible de la discographie des Dieux et fit graver les neuf commandements sur la bande du magnétophone céleste. Bien qu'éloigné de toutes les mers et les océans, notre guide spirituel devint aussi la vigie du navire Compagnons.
Fidèle, tu peux dormir tranquille sur tes deux oreilles ! Il peut désormais tomber des hallebardes, un garde suisse veille devant Les marches du palais. A la moindre alerte, il sera prêt à lancer des SOS. Ainsi, si ton téléphone sonne toujours trois fois et qu'au bout du combiné, tu entends un tonitruant : « Salut !... » il n'y aura aucun doute possible. Tu devras aussitôt te mettre au garde-à-vous comme un Tourlourou, le petit doigt sur la couture du pantalon et entendre ce message. Au quatrième coup, avec une précision suisse légendaire, Radio Zbinden diffusera les dernières nouvelles de la planète Compagnons.
Aujourd'hui, depuis leur retraite, au fond d'une chaumière ou dans un palais doré ou tout là-haut, plus haut que les oiseaux, là où finit le ciel, depuis le paradis des artistes, les Dieux doivent être fiers des missions accomplies. Ils doivent être heureux de voir les brebis égarées retrouver le sillon des disques vinyles qu'elles n'auraient jamais dû quitter. Ils constatent avec plaisir que leurs chants mélodieux résonnent à nouveau au-dessus des toits de la maison et que la belle chanson française Reviens chez nous... La légende ne dit pas si "RZ Un" sera canonisé à Navarone. Elle ne précise pas non plus, si le cantique préféré de ce compatriote de Guillaume Tell est Pour une pomme.
Je te salue, ô ami Roger. Que les Dieux et les bonnes fées veillent longtemps sur toi et les tiens !

Jean-Pierre CASTAING


Source : http://www.compagnonsdelachanson.com



Nous craignons les choses proportionnellement à l'ignorance que nous en avons.
Christian Nevell Bovee
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Féminin Chien
Messages : 10436
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 47
Localisation : Belgique
Humeur : plutôt positive :o)

MessageSujet: Re: Les marchands de bonheur.   Mer 27 Juin - 7:55

C'est un très joli partage,merci Pascal! Very Happy flower


"Je vais vivre ma journée de manière Divine,quelques soient les moments que je vais vivre aujourd'hui,je vais les traîter de manière Divine.
Chaque parole,chaque acte,chaque pensée seront justes au Nom Divin".

"Dans chaque chenille bat le coeur d'un papillon."

Revenir en haut Aller en bas
http://eveil.forumgratuit.be
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les marchands de bonheur.   Mer 27 Juin - 11:02

et voilà comment nait une légende
bien bel hommage à ce fan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les marchands de bonheur.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les marchands de bonheur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Thérèse de Lisieux ! Il est des âmes sur la terre qui cherche en vain le bonheur..
» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Vos citations ou textes ou images sur le bonheur et la joie
» des médias controlés par les marchands d'armes?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eveil Spirituel :: Cafétéria :: Histoires,mythes et légendes-
Sauter vers: