Eveil Spirituel
Cher invité,
L'entièreté de ce forum te sera accessible lors de ton inscription,pour l'intimité et le respect de chacun des participants et seulement pour cette raison.:o)
Laisse ton intuition te guider dans ce choix et si tu remarques que ce lieu ne te convient pas,sous simple demande de ta part je supprimerais ton compte car chacun est libre de visiter ce lieu et d'y sortir comme il l'entend.

Je te souhaite une bonne journée et un chemin de vie heureux.

Sylvie.

Eveil Spirituel


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Votes de janvier
Mer 6 Fév - 13:06 par Sylvie

» clic animaux
Lun 4 Fév - 9:19 par sylvaner

» l'apocalypse après l'énergie de l'amour
Dim 3 Fév - 16:19 par Sylvie

» Annonce générale.(votre avis)
Mar 29 Jan - 5:49 par Sylvie

» Bon
Lun 28 Jan - 9:32 par mjo

» PRIERE
Dim 27 Jan - 16:08 par mjo

»  O.M.
Dim 27 Jan - 16:07 par mjo

» message angélique!
Sam 26 Jan - 9:28 par ANNA MARIA

» Invoquez Raphael !
Ven 25 Jan - 11:58 par mjo


Partagez | 
 

 Qui a succédé au roi Arthur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pascal

avatar

Masculin Buffle
Messages : 1649
Date d'inscription : 18/08/2011
Age : 44
Localisation : Binche
Emploi/loisirs : Sans
Humeur : Moyenne

MessageSujet: Qui a succédé au roi Arthur ?   Mer 18 Jan - 6:56

Bonjour à toutes et tous.


Le personnage du roi Arthur et les principaux éléments qui vont construire la légende arthurienne apparaissent dans les textes à partir du XIIe siècle. Conçu alors comme un personnage historique, Arthur incarne un roi puissant et conquérant, symbolisant la légitimité du pouvoir et la grandeur du passé breton.
Les rois de Bretagne, d’abord les rois d’origine normande au début du XIIe siècle, puis les Plantagenêts quelques décennies plus tard, ont besoin de justifier leur règne, de légitimer leurs conquêtes et de fortifier leur image en face des souverains de France et des autres pays d’Occident.
Jusqu’à cette période, seuls quelques textes, chroniques ou récits hagiographiques, mentionnent le nom d’Arthur ; mais il n’est encore qu’un combattant, un dux bellorum, chef de guerre, qui au début du VIe siècle s’illustre dans les luttes contre les Saxons et défend les terres bretonnes. L’Historia Brittonum, écrite par Nennius au début du IXe siècle, ou les Annales Cambriæ vers 950, confirment qu’un personnage nommé Arthur a été plusieurs siècles auparavant un chef de guerre important grâce à qui le royaume breton s’est formé et a résisté aux envahisseurs. Cependant ce sont les auteurs bretons du XIIe siècle qui ont fait de lui un souverain prestigieux, conquérant et justicier, champion des combats contre les païens, et qui l’inscrivent dans la succession des rois de Bretagne. Guillaume de Malmesbury, dans les Gesta regum Anglorum vers 1125, puis Geoffroy de Monmouth dans l’Historia Regum Britanniae vers 1138, racontent l’histoire de la Bretagne depuis l’arrivée de Brutus dans l’île d’Albion jusqu’à la mort d‘Arthur et la chute de l’empire breton. Ces textes remplissent une fonction généalogique indéniable et offrent aux souverains contemporains les ancêtres exceptionnels dont ils rêvaient.
L’idéologie politique : la rivalité entre Capétiens et Plantagenêts

Geoffroy de Monmouth dédie son œuvre à des bienfaiteurs qui sont tous d’origine normande : Etienne, roi d’Angleterre [1135-1154], fils du comte de Blois et petit-fils de Guillaume Le Conquérant, et Robert, comte de Gloucester, deuxième personnage du royaume après le roi. Face à un peuple breton qui n’oublie pas les origines normandes de ceux qui les gouvernent, ces puissants personnages qui dirigent alors l’Angleterre ont besoin de se rattacher à un passé glorieux et à un héros dynastique. Geoffroy de Monmouth le fait en racontant comment autrefois la Bretagne s’est formée par une volonté expansionniste qui a culminé avec Arthur. Il crée ainsi un personnage qui pour les Bretons va être l’équivalent de ce qu’est Charlemagne pour les Français. Entre Capétiens et Plantagenêts il y a en effet une rivalité idéologique. Le rite du sacre et de l’onction qui caractérise la monarchie française, le pouvoir thaumaturgique des rois, l’ascendance exceptionnelle de Charlemagne, empereur d’Occident et lieutenant de Dieu sur la terre, enfin la riche hagiographie et la littérature épique qui existe aux XIe et XIIe siècles autour de la "matière de France" donnent à la monarchie française un passé prestigieux. Les rois de Bretagne, qui tout au long du XIIe siècle construisent un état de plus en plus fort en face des autres royaumes d’Occident, ont besoin d’un héros national qui soit l’emblème de la monarchie insulaire.

Source : http://expositions.bnf.fr/arthur/arret/03_1.htm


Revenir en haut Aller en bas
Sylvie
Admin
avatar

Féminin Chien
Messages : 10436
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 47
Localisation : Belgique
Humeur : plutôt positive :o)

MessageSujet: Re: Qui a succédé au roi Arthur ?   Mer 18 Jan - 8:29

Merci Pascal pour ce partage!


"Je vais vivre ma journée de manière Divine,quelques soient les moments que je vais vivre aujourd'hui,je vais les traîter de manière Divine.
Chaque parole,chaque acte,chaque pensée seront justes au Nom Divin".

"Dans chaque chenille bat le coeur d'un papillon."

Revenir en haut Aller en bas
http://eveil.forumgratuit.be
 
Qui a succédé au roi Arthur ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LC Arthur en 5e
» Arthur a-t-il ou non existé ?
» Arthur H
» Uther, Arthur et Mordred
» OPERATION D ARTHUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eveil Spirituel :: Cafétéria :: Histoires,mythes et légendes-
Sauter vers: